Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 14:04

Je suis allée écouter madame Elsa Dorlin en prise avec la culture populaire. (Ok, je ne venais pas écouter que ça ). Deux interventions, dans deux cadres différents, l'une sur les films de Girl gangs, l'autre sur le hip-hop. J'ai trouvé que les deux se ressemblaient pas mal, au niveau de la forme, du contenu, de l'intérêt...

 

Pour le faire court : on sent que c'est un objet d'étude tout nouveau pour elle, elle commence à peine à y mettre la patte, elle n'est pas spécialiste ; elle nous fait part du « regard-d'Elsa-Dorlin » sur ces objets, cad tout à la fois un regard d'amatrice, et un regard de chercheuse féministe (un regard d'amatrice chercheuse féministe). Elle ne prétend à aucun moment faire plus que ce qu'elle fait effectivement ; poser un cadre réflexif, donner des exemples en les organisant.

(On peut être frustré.e, si on attend une analyse pointue du film de girl gang ou du hip-hop (d'un aspect du film de girl gang ou du...) ; je ne l'ai pas été, je savais que ce n'était pas vers elle qu'il fallait se tourner pour trouver ça.)

 

Ces interventions m'ont paru stimulantes, limitées mais se donnant explicitement comme telles ; un peu brouillonnes, mais donnant des idées et plein de trucs à écouter / regarder ; pas de grief, donc.

 

Juste : son exposé sur les films de girl gang intervenait dans le cadre du colloque « Penser la violence des femmes » (dont j'ai touché un petit mot ), un colloque super passionnant, avec des présentations un peu bof mais aussi / surtout de nombreuses présentations vraiment excellentes, de chercheuses / chercheurs qui travaillaient précisément sur les thèmes qu'ils / elles abordaient là, des « spécialistes » qui nous faisaient part du cœur de leur travail. Au milieu de toutes ces analyses ou zooms sur la violence des femmes, l'intervention de Dorlin apportait un regard un peu décalé, d'un point de vue qu'on avait pas encore adopté – qui présentait (à mon sens) un réel intérêt.

Son topo sur le hip-hop en revanche prenait place dans une journée d'étude au ras-des-pâquerettes ; du coup, c'était (encore selon moi) l'intervention la plus rigoureuse et la plus intéressante du jour. Que le must de la parole scientifique émane d'une chercheuse dont ce n'est absolument pas l'objet d'étude, qui prétend juste poser des questions et effeuiller des noms de rappeuses en les classant en types - cela pose un réel problème pour moi. (Il me semble parfois qu'Elsa Dorlin pourrait parler du choux farci auvergnat ou de la pratique du snow board en short, je trouverais ça encore intéressant ; mais tout de même, dans le cadre de colloques / journées d'étude, dans les institutions qui font la recherche, les gens qui causent sont censés avoir construit un savoir, dans le temps, avec des méthodes... et pas seulement avoir un regard (quand bien même il serait affûté et informé par différents corpus scientifiques). Le regard peut être le point de départ de questionnements, de débats, d'échanges, de recherches, mais pas constituer le cœur d'une journée d'étude. Non ?)

 

J'aimerais vous résumer ici ces deux interventions d'Elsa Dorlin (dans les deux posts qui suivent).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alix - dans Elsa Dorlin
commenter cet article

commentaires

Présentation

Où êtes-vous ?

Chez la méduse. Glânez comme bon vous semblera.
Vous trouverez ici de petits comptes-rendus de bouquins que j'ai lus (plus souvent de passages / chapitres), ou (plus rarement) de cours / séminaires / conférences auxquels j'ai assisté. (Je veillerai à user les citations avec modération, si !)
Ces petits topos seront situés : c'est moi qui parle, j'écrirai donc ce que j'ai compris / pas compris, ce que j'ai aimé, ce qui m'a intéressé, ce avec quoi je suis en désaccord, etc. Les réactions sont très bienvenues. Vous y trouverez aussi épisodiquement des récits - de choses vues, entendues, autour de moi.
Thèmes abordés chez la méduse : féminisme, théorie féministe, genre - militantisme, sciences sociales, racisme aussi (... etc.?)
Pour quelques explications sur la méduse qui change en pierre et vaque à son tas, vous trouverez un topo ici. D'avance merci pour vos lectures.

Pages